Lavrov souligne la nécessité de mettre fin aux agressions israéliennes répétées contre les territoires syriens

Téhéran-SANA/Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a affirmé la nécessité de mettre fin aux agressions israéliennes répétées contre les territoires syriens, soulignant qu’elles seront discutées à l’ONU, notamment la dernière agression qui a visé l’aéroport international de Damas.

Lors d’une conférence de presse qu’il a tenue aujourd’hui à Téhéran avec son homologue iranien, Hossein Amir Abdullahian, Lavrov a fait savoir : « Le bombardement israélien contre l’aéroport international de Damas est un accident dangereux qui a neutralisé l’aéroport et endommagé la livraison d’aides humanitaires par la voie aérienne, et nous avons soumis une demande au Conseil de sécurité pour l’examiner et nous continuerons à travailler aux Nations Unies pour ne pas répéter ces incidents inacceptables ».

Lavrov a indiqué que la position de la Russie est claire vis-à-vis de la crise en Syrie conformément à la résolution onusienne /2254/ qui est basée sur la nécessité de respecter la souveraineté de la Syrie, son unité et son intégrité territoriale.

« Moscou et Téhéran insistent sur la nécessité de la collaboration de la Communauté internationale pour la mise en œuvre des projets de reconstruction en Syrie et la facilitation du retour des déplacés et des réfugiés » a-t-il assuré, avant de souligner que les pays occidentaux continuent de l’entraver.

Concernant les négociations de la relance de l’accord sur le nucléaire iranien, Lavrov a fait noter que la Russie cherchera à reprendre l’accord sous sa forme originale.

A propos des allégations occidentales selon lesquelles l’opération militaire russe en Ukraine a provoqué une crise alimentaire dans le monde, il a affirmé qu’il n’y a aucun lien entre l’opération militaire et la crise alimentaire, disant : « La crise alimentaire n’a pas commencé aujourd’hui, ni hier, mais depuis des années, quand les gouvernements occidentaux ont commencé à adopter des politiques irrationnelles envers la sécurité alimentaire ».

Pour sa part, Abdullahian a réitéré la position de son pays soutenant la souveraineté de la Syrie, son indépendance et son intégrité territoriale, émettant l’espoir de tenir une réunion des présidents des pays garant du processus d’Astana, à savoir : « La Russie, l’Iran et la Turquie » bientôt à Téhéran.

Et Abdullahian a conclu en soulignant qu’il a discuté avec Lavrov du développement du dossier nucléaire, remerciant la Russie et la Chine pour leur soutien à la position d’Iran, et en espérant de reprendre les pourparlers de Vienne dans la période à venir.

L.S./ L.A.

 

Check Also

Deux opérations de qualité, dont l’une s’est soldée par l’élimination du chef militaire du réseau terroriste de « Daech »

Damas-SANA/ Les services de sécurité compétentes ont mené une opération de qualité, pendant laquelle le …