L’ambassadeur Ala : Le règlement de la crise en Ukraine exige du Conseil des droits de l’Homme de ne pas ignorer les horreurs commis à l’encontre de la population de Donbass

Genève – SANA / L’ambassadeur de Syrie auprès de l’ONU et des organisations internationales à Genève, Hosssam Eddine Ala, a affirmé que la contribution du Conseil des droits de l’Homme au règlement de la crise ukrainienne doit passer via l’abandon de la politique d’ignorance des violations systématiques des droits de l’Homme et des horreurs commis à l’encontre de la population de Donbass.

« Le Conseil des droits de l’Homme doit admettre que l’imposition des mesures coercitives illégales sur la Russie et l’envoi des armes fatales et des mercenaires en Ukraine confirment la tentative des pays occidentaux d’escalader la crise et de menacer la sécurité nationale russe », a-t-il dit dans un discours prononcé devant le Conseil des droits de l’Homme à Genève.

Il a ajouté que la tenue de cette session extraordinaire sur l’Ukraine entre le cadre d’une action occidentale systématique pour diffamer la Russie et servir des agendas visant à escalader la situation en Ukraine et à y entraver un règlement pacifique ce qui s’oppose au rôle du Conseil dans le renforcement et la protection des droits de l’Homme sur la base des principes internationaux et loin de la politisation et de la dualité des critères.

Il a assuré que cette séance du Conseil et le projet de résolution proposé qui néglige la réalité et vise à blâmer la Russie, reflète une méthode qui a prouvé son échec dans le traitement des questions des droits de l’Homme, appelant les membres du Conseil à refuser cette méthode.

L.A.

Check Also

Entretiens syro-irakiens pour faciliter la circulation de marchandises syriennes vers l’Irak

Damas-SANA/ Le président de la Chambre d’Industrie de Damas et de sa banlieue, Samer al-Debs, …