Les Qoudoud aleppins vivent dans le cœur des gens et se sont répandus dans le monde entier

Damas-SANA / Les Qoudoud aleppins ont démontré à travers des siècles leur capacité à se poursuivre et ils sont restés enracinés dans le cœur des gens qui les chantent comme s’ils sont composés aujourd’hui.

Il n’est pas surprenant que ces Qoudoud aleppins, avec leur richesse artistique, portent le nom de la ville d’Alep, tant que cette ville était vivement fréquentée par les intellectuels et les artistes depuis des centaines d’années.

Les habitants d’Alep sont connus pour leur intérêt à la musique et ses arts qui occupent une grande place dans leur vie, c’est-pourquoi la ville d’Alep a été dignement eu le titre de capitale de la musique.

Dans une déclaration à « SANA », Le maestro Nazih Asaad, a expliqué que « Qad » est une mélodie du patrimoine religieux, du folklore et d’autres.

Quant à l’origine historique des Qoudoud aleppins, le journaliste et le critique spécialisé dans la musique traditionnelle, Idris Murad, a indiqué que le début de Qoudoud aleppins était par le biais de Sa’eb Khasser, né en 682 et qui est l’un des musiciens arabes les plus importants. Il a écouté le chant de Nachit Al Farsi, qui avait chanté à Alep, il l’a mémorisé, il a composé sur cette musique de la poésie arabe et il l’a chanté.

Les Qoudoud sont également attribués à Saïd bin Masjah qui a mis des poésies arabes aux chants des Perses, des Romains, et autres.

W.H./ A.Ch.

Check Also

Début du processus de régularisation à Qara et ses environs dans la banlieue de Damas

Banlieue de Damas/ Le correspondant de SANA a souligné le début du processus de régularisation …