L’Iran et la Syrie signent un mémorandum de coopération dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Téhéran –SANA/Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Bassam Ibrahim, et le ministre iranien de la Santé, du Traitement et de l’Enseignement médical, Bahram Eynollahi, ont signé aujourd’hui à Téhéran un mémorandum d’entente de coopération dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, en présence de l’ambassadeur syrien à Téhéran, Chafiq Dayoub et de la délégation qui l’accompagne.

Le mémorandum inclut l’octroi de bourses aux niveaux de master et doctorat dans les différentes spécialités médicales, l’échange de chercheurs et de membres du personnel professoral, de visites de réadaptation et de formation, la participation à des activités scientifiques et à des conférences médicales dans les deux pays, et le bénéfice de recherches publiées dans des revues scientifiques.

Le ministre Ibrahim a mis l’accent sur l’importance du mémorandum et de ses retombées positives dans le domaine de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique dans les spécialisations médicales et des bourses accordées aux diplômés des universités syriennes.

Ibrahim a indiqué que la coopération entre les deux parties dans le domaine de la santé, de l’enseignement médical et de la réhabilitation des cadres humains avait contribué à soutenir le secteur médical et éducatif, notamment pendant la guerre terroriste visant la Syrie pendant plus de dix ans et à l’ombre des sanctions injustes qui lui a été imposées et de la pandémie de Coronavirus.

De son côté, le ministre iranien de la Santé, du Traitement et de l’Enseignement médical a affirmé la disposition complète à coopérer avec la partie syrienne dans les différents domaines, notamment dans les domaines médical et éducatif.

Le ministre Ibrahim, la délégation qui l’accompagne et l’ambassadeur Dayoub ont également rencontré le vice-président iranien pour les affaires scientifiques et techniques, Sorena Sattari.

Les deux parties ont mis l’accent sur la nécessité de bénéficier des expertises et de la technologie iranienne dans les domaines médical et technique et passé en revue les aspects de coopération dans le domaine de la nanotechnologie et les étapes ultérieures à cet égard.

B.D./R.B.

Check Also

Le ministère de la Santé : Détection de 1529 cas confirmés du Choléra et de 49 décès

Damas-SANA / Le ministère de la Santé a annoncé aujourd’hui que le nombre total de …