Le président al-Assad lors de sa visite de la cité industrielle d’Adra : La Syrie a de véritables potentiels pour surmonter l’embargo

Damas-SANA/ Le président Bachar al-Assad a visité aujourd’hui un certain nombre d’installations et d’usines dans la cité industrielle d’Adra dans la banlieue de Damas, lesquelles ont été créées dans les circonstances de la guerre et de l’embargo et dont les propriétaires ont réalisé un grand succès en dépit de tous les difficultés et les défis.

Lors de sa tournée qu’il a effectuée en compagnie du ministre de l’Industrie et du président de la Chambre de l’industrie de Damas et sa banlieue, le président al-Assad s’est informé de l’état de la production dans la cité industrielle.

Le président al-Assad a également rencontré les industriels dans la cité et discuté avec eux du renforcement de la production et des moyens de surmonter les obstacles auxquels l’industrie en Syrie fait face.

Dans un point de presse, le président al-Assad s’est dit satisfait de sa visite aujourd’hui de la cité industrielle d’Adra et de sa rencontre avec une élite des industriels syriens, faisant savoir que cette cité était depuis quelques années une ligne de front entre l’armée arabe syrienne et les terroristes.

Le président al-Assad a souligné que cette visite a pour objectif d’insister sur la priorité accordée à l’économie durant la prochaine phase et sur la manière de surmonter les obstacles devant le secteur productif en général en Syrie.

Et le président al-Assad de poursuivre: “La Syrie a de véritables potentiels pour surmonter l’embargo”.

Le président al-Assad a fait comparaison entre ceux qui avaient drainé le capital national dans des circonstances difficiles pour créer des offres d’emploi et soutenir l’économie et entre des personnes qui avaient pris la fuite dès le premier jour de la guerre en prenant avec eux le capital qu’ils avaient collecté dans leur pays pour immigrer.

“Bien que le capital soit nécessaire en toutes les circonstances pour l’industrie, mais pendant la guerre et l’embargo, le capital est insufisant. Nous avons besoin de capital, ainsi que de la volonté et du patriotisme”, a-t-il dit.

Le président al-Assad a indiqué que ce patriotisme avait poussé beaucoup d’investisseurs à créer des industries dans de différentes régions en Syrie.

“La société syrienne peut compter sur ces investisseurs pour construire l’économie et la patrie en général”, a-t- il conclu.

R.F / A Ch.

R.F.

Check Also

Miqdad s’entretient avec Abdollahian des moyens de promouvoir la coopération bilatérale

Damas-SANA / Fayçal Miqdad, ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, s’est entretenu avec le …