Le régime turc continue à s’emparer de la part de la Syrie dans l’eau de l’Euphrate

Hassaké-SANA / Le régime turc poursuit ses crimes en s’emparant de grandes quantités d’eau de l’Euphrate et en empêchant l’écoulement de l’eau en direction de la Syrie pour la priver de sa part dans l’eau du fleuve, ce qui y a causé l’asséchement du fleuve d’al-Khabour et la baisse de beaucoup de superficies cultivées.

Dans une déclaration à SANA, le directeur des ressources hydrauliques à Hassaké, Abdul Aziz Amin, a fait notre que la transgression par le régime turc de l’accord signé avec la Syrie sur la répartition des parts dans l’eau de l’Euphrate et le fait qu’il s’empare de grandes quantités d’eau pour l’investir en Turquie s’étaient soldés par l’assèchement du fleuve d’al-Khabour.

Pour sa part, le directeur de l’Agriculture à Hassaké, Rajab Salameh, a fait allusion à la mise hors service de vastes superficies de terres agricoles à cause de l’arrêt des projets d’irrigation sur le fleuve d’al-Khabour à partir de la ville de Ras Ain Jusqu’à la zone de Markadah.

De son côté, le directeur de la compagnie publique de l’électricité à Hassaké, Anwar Aklah, a assuré que le gouvernorat de Hassaké est privé pour le 5e jour consécutif du courant électrique, vu qu’il s’appuie d’une manière essentielle sur le courant électrique venant de la ligne de tension 230 KV s’étalant entre les deux centrales de Tabqah et Bawab, et que les turbines de génération dans le barrage de l’Euphrate s’étaient arrêtées parce que le régime turc s’empare de grandes quantités d’eau du fleuve.

A.Ch.

Check Also

Ghabbach rencontre un certain nombre de ses homologues à Genève

Genève-SANA/ Le ministre de la Santé, Hassan Ghabbach, a rencontré aujourd’hui à Genève, en marge …