Soussane rencontre la délégation russe et Pedersen dans le cadre de la 15e réunion internationale dans le cadre de la formule d’Astana

Sotchi-SANA/ La délégation de la République Arabe Syrienne présidée par le ministre-adjoint des Affaires Etrangères et des Expatriés, Dr Ayman Soussane, a tenu une réunion avec la délégation russe présidée par l’émissaire spécial du Président russe pour la Syrie, Alexandre Lavrentiev, dans le cadre de la 15e réunion internationale dans le cadre de la formule d’Astana, tenue à la ville russe Sotchi.

Les deux parties ont affirmé l’importance de poursuivre le travail dans le cadre des pourparlers d’Astana qui avaient abouti à bons résultats.

Soussane a affirmé que ces pourparlers pourraient réaliser plus de résultats en cas de l’engagement du régime turc à ses promesses et aux accords déjà conclus avec la partie russe.

Lors de la rencontre, les deux parties ont examiné l’évolution de la situation en Syrie depuis la dernière réunion d’Astana, et les violations commises par les réseaux terroristes, exprimant leur détermination à poursuivre la lutte contre le terrorisme et l’action conjointe pour mettre fin à ces violations, et à éradiquer le terrorisme de l’ensemble des territoires syriens.

Ils ont passé en revue la question de l’octroi des aides humanitaires aux syriens sans conditions extérieures, et la situation économique à l’ombre des mesures coercitives unilatérales, affirmant que le trajet politique doit être syrien et conduit par la Syrie sans aucune intervention extérieure.

La délégation de la République Arabe Syrienne a aussi rencontré l’émissaire spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la Syrie, Geir Pedersen, avec qui il a examiné la situation en Syrie.

Soussane a jugé important d’éliminer le terrorisme et de mettre fin à la présence étrangère illégale sur les territoires syriens, car elle est le principal obstacle qui empêche le retour de la stabilité.

Les pourparlers ont également porté sur la situation humanitaire en Syrie, où Soussane a appelé les Nations Unis à mettre fin aux mesures coercitives qui visent les conditions de vie du Citoyen.

En même temps, ils ont souligné la nécessité d’empêcher la politisation des aides humanitaires et d’avoir des garanties de ne pas les acheminer aux terroristes.

L.S./ L.A.

Check Also

L’éphéméride du 9 décembre

-1917: le Royaume-Uni occupe al-Qods pendant la Première guerre mondiale. -1940 : Début d’une contre-attaque …