Kuzbari : Nous rejetons l’ingérence étrangère dans l’action du comité de débat de la constitution

Genève-SANA / Le chef de la délégation nationale aux réunions du comité de débat de la constitution à Genève, Ahmad Kuzbari, a réitéré le rejet de toute intervention dans l’action du comité, qui est sous une direction de la Syrie et qui l’appartient, assurant que l’ONU, qui facilite l’action du comité, doit ne pas autoriser cette ingérence.

Dans un appel téléphonique qu’il a fait aujourd’hui avec la TV syrienne en réponse à la réunion du responsable américain, James Jeffrey, avec les autres délégations, Kuzbari a dit : « Les interventions de l’Occident et ses tentatives de guider les autres réunions ont eu lieu dans des réunions précédentes d’une manière clandestine, mais à ce round, elles sont devenues publiques par le biais des déclarations de James Jeffrey et ses réunions avec ces délégations, ce qui démontre ce que l’Etat avait déjà annoncé sur l’existence d’ingérences étrangères dans le volet politique, dont l’action du comité. Nous n’admettons point cette ingérence et il faut que l’ONU n’l’autorise pas, vu qu’elle est chargée de faciliter l’action du comité ».

A propos de la réunion d’aujourd’hui, Kuzbari a indiqué qu’il y a un ordre du jour admis, qu’est le débat des principes nationaux fondamentaux, faisant noter que la délégation nationale avait affirmé au premier jour des réunions l’importance de l’attachement à l’unité nationale du peuple syrien.

Il a ajouté que la séance d’aujourd’hui avait duré trois heures et connu l’écartement des autres délégations des principes conclus.

A.Ch.

Check Also

Le ministère de la Santé : Un nouveau cas de coronavirus et un cas de guérison enregistrés en Syrie

Damas-SANA / Le ministère de la Santé a enregistré aujourd’hui un nouveau cas de coronavirus …