Un million de civils sont menacés par la soif en raison de la coupure par l’occupant turc et ses mercenaires de l’eau potable à Hassaké

Hassaké – SANA /  L’occupant turc et ses mercenaires terroristes qui se trouvent dans la banlieue de Ras al-Aïn continuent à dysfonctionner le projet de Allouk et à couper l’eau potable dans la ville de Hassaké pour le 8e jour consécutif, menaçant ainsi la vie d’un million de civils par la soif et la propagation de la pandémie de coronavirus.

 

Dans une déclaration faite au correspondant de SANA, le directeur de l’établissement des eaux à Hassaké, Mahmoud Akla, a souligné que les efforts déployés pour remettre en fonction la station de Allouk n’avaient pas abouti jusqu’à présent, soulignant que la souffrance des habitants augmente du fait de la hausse de la température et la pénurie des eaux.

Il a fait savoir que l’établissement assure l’eaux potable aux citoyens par les citernes car les puits creusés par eux ne leur assurent pas l’eau potable.

Il a affirmé que la seule solution de la situation à Hassaké est de faire sortir l’occupant turc de la station de Allouk et de la livrer aux ouvriers de l’établissement., affirmant que cette catastrophe humaine menace la vie d’un million de citoyens.

L.A.

Check Also

Patrouchev : Les réseaux terroristes en Syrie et en Irak développent leurs activités dans d’autres pays

Moscou-SANA/ Le secrétaire du Conseil de sécurité de Russie, Nikolaï Patrouchev, a affirmé que les …