Jaafari : Les mesures économiques coercitives occidentales sont l’autre face du terrorisme

New York-SANA / L’ambassadeur permanent de la Syrie à l’ONU, Bachar Jaafari, a affirmé que les politiques de l’embargo et les mesures économiques coercitives et unilatérales faisaient et feront pour toujours partie des politiques occidentales traditionnelles aveugles et constituent l’autre face du terrorisme qui avait versé le sang des Syriens et détruit leurs accomplissements.

Lors d’une séance tenue aujourd’hui par le Conseil de sécurité via la vidéoconférence pour débattre la situation en Syrie, Jaafari a indiqué que l’attaque visant la monnaie nationale, les conditions de vie et le médicament du peuple syrien et que la mise des obstacles devant la capacité des institutions de l’Etat à satisfaire ses besoins de première nécessité dément les allégations occidentales quant à l’attachement humanitaire.

« La préservation de la paix et de la sécurité internationales que les trois pays occidentaux membres permanents du Conseil de sécurité devraient soutenir n’est pas compatible avec leur ignorance avec leurs alliés et agents des pratiques de leur allié turc à l’Otan et avec leur adoption de ses crimes en Syrie, en Libye et dans d’autres pays et n’est point compatible en outre avec l’ignorance de l’occupation américano-turque des parties de la Syrie et avec le soutien au terrorisme dans le pays », a-t-il dit.

Et Jaafari d’ajouter : « La préservation de la paix et de la sécurité internationales n’est pas compatible avec l’insistance des trois pays mentionnés sur le rejet de l’éradication du réseau terroriste « Daech » en Syrie et en Irak pour l’utiliser tant que leur intérêt le nécessite ».

A.Ch.

Check Also

Le ministère russe de la Défense : Libération d’une localité en République de Donetsk et élimination des centaines de soldats ukrainiens

Moscou-SANA/ Le ministère russe de la Défense a annoncé la libération de la localité de …