Khaddour : le maintien de l’entité d’occupation hors du cadre du TNP représente un grave danger

Vienne-SANA/ La Syrie a mis en garde contre le comportement agressif de l’entité de l’occupation israélienne dans la région et contre ses capacités nucléaires continues en dehors du cadre du TNP et de l’accord de garanties globales.

Dans un communiqué qu’il a lu aujourd’hui devant la 66e session de la Conférence générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), l’ambassadeur permanent de Syrie auprès du bureau de l’ONU et des autres organisations internationales à Vienne, Hassan Khaddour, a dit : « La résolution de la conférence générale dans la 53e session intitulée « Les capacités nucléaires israéliennes » exprime clairement l’inquiétude de la Communauté internationale devant la menace que représente la prolifération des armes nucléaires sur la sécurité et la stabilité au Moyen-Orient, appelant ‘’Israël’’ à adhérer au TNP et à soumette toutes ses installations nucléaires aux garanties globales de l’AIEA.

« Le comportement agressif d’’’Israël’’ dans la région et le fait qu’il est, avec toutes ses capacités, en dehors du cadre du TNP et de l’accord de garanties globales représente un grave danger sur le système de non-prolifération et menace la paix et la sécurité régionale et internationale » a-t-il souligné, précisant que le refus d’’’Israël’’ d’adhérer au TNP ou à tout autre accord international relatif au désarmement des armes de destruction massive, et sa possession d’importantes capacités nucléaires, ne le rend pas apte de parler de cas de non-respect du traité.

Khaddour a appelé à une action internationale intensive pour prendre des mesures dissuasives pratiques menant à l’adhésion d’Israël au TNP et permettant l’établissement d’une zone exempte d’armes nucléaires et de toutes les armes de destruction massive au Moyen-Orient.

Il a critiqué, à cet effet, le soutien absolu apporté par les Etats-Unis qui pratiquent la politique de double standard à l’entité israélienne.

Il a indiqué que la tenue de la conférence générale de l’AIEA en tant que le plus haut organe à prendre des décisions, offre à tous les États membres des moyens de surmonter les défis.

Khaddour a rappelé que la Syrie avait coopéré avec l’Agence de manière transparente, et fait preuve de la plus grande flexibilité et qu’elle n’avait épargné aucun effort pour résoudre les questions en suspens, dont un accord sur un plan d’action.

« Les rapports annuels de l’Agence ont démontré que la Syrie a pleinement rempli ses obligations en vertu de l’Accord sur les garanties globales et du Traité de non-prolifération, et qu’elle a répondu en temps opportun à toutes les demandes d’inspection périodique » a-t-il fait savoir.

Il a fait noter que la Syrie se félicite du respect par l’Iran de ses engagements dans le cadre du Plan d’action global conjoint de l’accord nucléaire, précisant que le retrait unilatéral américain du plan sans aucune justification légitime constitue une violation flagrante de la résolution 2231 du Conseil de sécurité.

Khaddour a réitéré le soutien de la délégation syrienne à la poursuite du dialogue bilatéral entre l’AIEA et l’Iran comme seul moyen de traiter et s’en finir avec les questions en suspens.

Il a mis en exergue les efforts vitaux de l’Agence internationale de l’énergie atomique dans le cadre de la campagne mondiale de lutte contre la pandémie du Coronavirus.

Khaddour a réitéré sa réclamation de la cessation immédiate des mesures injustes et inhumaines, qui ont entravé la capacité de la Syrie à faire face efficacement à la pandémie.

Il a accueilli favorablement le fait de bénéficier des services du programme de traitement du cancer BACT et son aspiration à profiter du projet de travail intégré sur les maladies zoonotiques et du programme d’utilisation de la technologie nucléaire pour contrôler la pollution plastique, soulignant que la Syrie aspire à soutenir l’AIEA, à aider à la création d’un centre de production de radio-isotopes à Alep, et à davantage d’appui accordé par l’Agence aux programmes de l’Accord de coopération pour les États arabes d’Asie occidentale dans le domaine de la formation et de la recherche en science et technologie nucléaires.

L.S./L.A.

Check Also

Deux nouveaux cas de coronavirus et deux cas de guérison enregistrés en Syrie

Damas-SANA / Le ministère de la Santé a observé aujourd’hui deux nouveaux cas de coronavirus …