Début des réunions des ministres de l’Agriculture de la Syrie, de la Jordanie, de l’ Irak et du Liban

Beyrouth-SANA/Les réunions des ministres de l’Agriculture, syrien Mohammad Hassan Qatana, libanais Abbas Hajj Hassan, jordanien Khaled Hneifat et irakien Mohammad al-Khafaji, ont débuté aujourd’hui dans la capitale libanaise Beyrouth, en présence de Najib Mikati, Premier ministre libanais par intérim.

Dans une allocution qu’il a prononcée aujourd’hui à l’ouverture des réunions, Mikati a affirmé que la sécurité alimentaire globale est l’une des priorités des quatre pays et des autres pays arabes, notamment à la lumière des récents événements dans le monde, qui ont démontré la nécessité de focaliser sur les secteurs agricole et alimentaire, l’échange de la production, ainsi que la simplification des procédures d’exportation et d’importation et de l’afflux des expériences.

« Face aux crises économiques et alimentaires mondiales, nous sommes obligés, en tant que pays arabes voisins, de coopérer pleinement en termes de production et de commercialisation » a-t-il dit.

Pour sa part, Qatana a fait savoir que le noyau de cette réunion a été lancé en Irak en février 2022, disant :« Il est temps de traiter les problèmes agricoles et environnementaux auxquels la région est confrontée, et d’unir nos efforts pour offrir de meilleures possibilités et répondre aux besoins de la population en matière des produits agricoles conformément aux capacités et aux ressources de chacun des quatre pays ».

Il a souligné qu’au cours des dernières décennies, la Syrie a adopté des politiques agricoles de développement par lesquelles elle a stabilisé la production agricole et atteint l’autosuffisance et la sécurité alimentaire.

Qatana a indiqué qu’en dépit de la guerre qui a visé la Syrie au cours des dernières années, et causé la destruction de la plupart des ressources naturelles et de l’infrastructure et de services pour la production agricole, les besoins alimentaires de la population à partir de la production locale avaient été assurés.

« Pour faire face aux effets de la guerre, le gouvernement syrien a accordé la plus grande attention au secteur agricole parmi tous les autres secteurs, et ce à travers plusieurs mesures qu’il a prises au cours de la phase précédente » a-t-il assuré, faisant noter que la coopération, la solidarité et l’intégration économique agricole entre les quatre pays augmentent leurs capacités à faire face aux crises mondiales émergentes, dont la pénurie alimentaire, les perturbations du marché de l’énergie, les difficultés de transport et le changement climatique.

De son côté, le ministre jordanien a souligné que les crises, les guerres et les troubles avaient affecté le mouvement du commerce et l’agriculture et le volume des exportations et des importations agricoles.

« La Jordanie a examiné les stratégies nationales de développement agricole et de la sécurité alimentaire dans le but d’accroître la capacité de gérer les risques et les catastrophes, et œuvré pour développer l’infrastructure d’irrigation et adopter des stratégies modernes de production », a-t-il fait savoir.

Pour sa part, le ministre libanais a affirmé la nécessité d’améliorer le secteur agricole, vu ses impacts sur la production et le rétablissement économique non seulement sur le Liban, la Syrie, la Jordanie et l’Irak, mais aussi sur tous les pays.

Quant au ministre irakien, il a dit que l’infrastructure agricole en Irak s’est effondrée entre 2008 et 2009, la politique agricole de l’Irak a été révisé et de très grands plans avaient été élaborés pour promouvoir le secteur agricole.

« Un accord a été conclu pour créer une association commune de commercialisation entre les quatre pays afin de faciliter les procédures d’afflux des marchandises, et faciliter le processus de contrôle du calendrier agricole » a-t-il conclu.

 

L.S./L.A.

 

 

Check Also

Début des travaux de la 2e Rencontre nationale des Syriens kurdes à Alep pour insister sur l’unité de la Syrie

Alep-SANA / Les travaux de la 2e Rencontre nationale des Syriens kurdes ont commencé aujourd’hui …