Qadiri : L’embargo et les mesures coercitives sont des politiques de sanctions collectives rejetées

Genève-SANA / Le président de l’Union générale des Syndicats des ouvriers, Jamal Qadiri, a affirmé que les politiques de l’embargo et des mesures coercitives et unilatérales illégales visant certains pays, dont la Syrie, sont des sanctions collectives rejetées.

Dans une allocution qu’il a prononcée lors de la 110e conférence internationale du Travail, tenue à Genève, Qadiri a indiqué que la guerre terroriste injuste visant la Syrie avait laissé des répercussions négatives et catastrophiques sur les Syriens, notamment les ouvriers.

Et Qadiri de poursuivre : « Les pratiques des terroristes, l’embargo et les mesures coercitives visant le peuple syrien ont contribué à étouffer l’économie nationale, ce qui a épuisé ses ressources et influé sur sa capacité à assurer les besoins et les services de première nécessité du peuple syrien ».

A.Ch.

Check Also

Des ministres des AE de plusieurs pays présentent à Miqdad leurs condoléances

Damas-SANA / Fayçal Miqdad, ministre des Affaires étrangères et des Expatriés, a reçu aujourd’hui des …