Jaafari : La Syrie regrette la transformation de l’OIAC en un outil aux mains des pays hostiles

New York-SANA / Le vice-ministre des AE et des Expatriés, membre permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bachar Jaafari, a indiqué que des pays occidentaux continuent à déstabiliser des dizaines de pays membres de l’OIAC, à occuper leurs territoires et à piller leurs richesses, leurs antiquités et leur pétrole.

Lors d’une séance tenue aujourd’hui via la vidéoconférence par le Conseil de sécurité, Jaafari a affirmé que la Syrie s’engage à la non-prolifération des armes chimiques et à leur désarmement et qu’elle est membre de toutes les Conventions sur l’interdiction de la propagation d’armes de destruction massive.

« La Syrie dénonce l’usage d’armes chimiques et les autres armes de destruction massive n’importe-où, par n’importe-qui, et sous n’importe quelle circonstance », a-t-il dit.

Et Jaafari de poursuivre : « La Syrie regrette la transformation de la CIAC en un outil pour les pays hostiles ».

Jaafari a fait savoir que des pays occidentaux avaient utilisé l’OIAC comme une plateforme afin de fabriquer des accusations pour justifier ensuite l’agression contre la Syrie et parachever ce qu’ils avaient échoué à réaliser par le biais du terrorisme et des mesures économiques coercitives.

Jaafari a indiqué que la Syrie condamne les pressions occidentales visant à contraindre l’OIAC et ses pays membres à adopter un projet de résolution franco-occidental prétendant qu’elle n’avait pas « rempli ses engagements » en vertu de la CIAC.

Et Jaafari de conclure : « Toute résolution qui serait adoptée par l’OIAC sur les incidents de Lattamena est politisée et vise à accuser la Syrie pour l’usage d’armes chimiques et à couvrir les crimes des terroristes ».

A.Ch.

Check Also

Nemirat al-Qurayya au sud d’Soueidaa… des maisons et des tombes archéologiques datant de l’époque romaine

Soueidaa-SANA/Le village de Nemirat al-Qurayya, situé dans la banlieue sud du gouvernorat de Soueidaa, est …