Jaafari : Le succès du processus politique en Syrie nécessite l’engagement à sa souveraineté et son intégrité territoriale

New York – SANA / L’ambassadeur permanent de la Syrie à l’ONU, Bachar Jaafari, a affirmé que le succès du processus politique, sous l’égide des Nations unies et sous une direction syrienne, implique de la part du Conseil de sécurité la garantie totale de l’engagement à la souveraineté, l’unité et à l’intégrité territoriale de la Syrie, de la cessation de l’occupation étrangère, de la poursuite de la lutte contre le terrorisme et de la levée immédiate des mesures coercitives imposées à la Syrie.

Lors d’une séance tenue aujourd’hui par le CS via la vidéoconférence sur la situation en Syrie, Jaafari a souligné que la réalisation de cet engagement est la base, le fond et l’objectif de tout processus politique et constitue l’objectif duquel la Syrie ne s’écartera pas, quelle que soit l’ampleur des pressions et des défis.

Jaafari a indiqué que le maintien de la paix et de la sécurité internationales nécessite de contrôler les pratiques des gouvernements des pays hostiles à la Syrie et d’autres pays qui violent les principes du droit international et les dispositions de la Charte des Nations unies, de mettre fin à leur mépris du droit international et d’arrêter leurs pratiques fondées sur la loi de la jungle.

« Jusqu’à quand faut-il attendre que la communauté internationale agisse pour mettre fin aux crimes du régime d’Erdogan et de ses commanditaires au sein de l’OTAN, qui apportent toute sorte de soutien aux réseaux terroristes, aux milices séparatistes vassales et qui commettent des actes d’agression et d’occupation, des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, y compris les actes de meurtre et de destruction, le pillage d’antiquités, du pétrole et du gaz, et l’enrôlement de mercenaires, en plus de la traite des êtres humains, de l’extorsion de la souffrance des personnes déplacées, de la mise de feu dans les récoltes agricoles et de l’imposition des mesures économiques coercitives et unilatérales au peuple syrien ? ». s’est-il interrogé.

Jaafari a assuré que la mission de l’émissaire spécial de l’ONU pour la Syrie, Geir Pedersen, et du Secrétariat général de l’ONU leur implique de hausser la voix contre l’ingérence turque et américaine dans les affaires intérieures de la Syrie et contre les mesures coercitives, imposées par les États-Unis et les pays européens, qui se contredisent et qui entravent la mission de l’émissaire spécial, vu que ces mesures privent, d’une manière inhumaine, le peuple syrien de la nourriture et des médicaments.

Jaafari a fait noter que la Syrie émet son espoir que les préparatifs logistiques de la prochaine réunion du comité constitutionnel auront lieu au temps prévu, conformément aux exigences de la participation de la délégation nationale et que les Nations unies prennent les mesures de santé nécessaires pour protéger la santé des participants contre l’épidémie de coronavirus conformément aux règles requises par l’Organisation mondiale de la Santé et le ministère syrien de la Santé.

Jaafari a affirmé que la Syrie remercie la Russie et la Chine pour leurs positions nobles, fondées sur les principes du droit international et les dispositions de la Charte de l’ONU, et sur leur rejet de toute violation de la souveraineté de la Syrie sous des allégations infondées.

Jaafari a indiqué que ces derniers jours, des millions de Syriens se sont rendus aux urnes pour voter aux élections de l’Assemblée du peuple pour la 3e législature, soulignant que ces élections avaient confirmé l’attachement de l’État et du peuple syriens à la poursuite de l’action des institutions étatiques et la détermination de déjouer les agendas étrangers visant à les saper.

M.H. / A.Ch.

Check Also

L’ambassadeur d’Indonésie examine à Tartous les moyens d’accroître la coopération économique et commerciale

Tartous -SANA/Le gouverneur de Tartous, Abdel Halim Awad Khalil, a examiné aujourd’hui avec l’ambassadeur d’Indonésie …