Les terroristes d’Erdogan poursuivent leurs crimes en détruisant les infrastructures en Syrie

Damas-SANA / La destruction de la tour de la centrale thermique à Zeizoune n’était pas le premier crime que les groupes terroristes ont perpétré dans la destruction et le pillage des infrastructures, mais elle fait partie de la ligne que suivent ces groupes soutenus par le régime d’Erdogan depuis des années contre le peuple syrien, notamment les actes de meurtre, de destruction et de sabotage des infrastructures, et de pillage des usines en exécution des plans et des convoitises ottomans d’Erdogan en Syrie.

Les terroristes du soi-disant «Parti du Turkestan » ont détruit il y a quelques jours la tour de la centrale thermique de Zeizoune à Idleb pour parachever la mission que leur a confiée le régime d’Erdogan dans le pillage des biens de la Syrie et la destruction de ses infrastructures.

La centrale, construite en 1998, a fait l’objet durant les dernières années des actes de pillage systématiques par les mercenaires d’Erdogan des appareils électroniques utilisés pour générer de l’électricité, des équipements électroniques gigantesques et des moteurs sous la supervision des techniciens turcs qui avaient franchi la frontière.

Les mercenaires terroristes d’Erdogan ont également pillé les tuyaux métalliques d’irrigation dans les terres agricoles et les ont illégalement trafiqués via des courtiers pour les vendre en Turquie.

Les forces d’occupation turques et leurs mercenaires terroristes ont coupé les eaux potables pour de longues durées pour en priver des centaines de milliers de citoyens dans la ville de Hassaké et dans les agglomérations dans la banlieue ouest de la ville.

A.Ch.

Check Also

L’occupant turc réattaque des villages dans la banlieue de Hassaké

Hassaké-SANA / L’occupant turc a rebombardé les villages de la zone de Tell Tamr dans …