Lavrov : Celui qui veut garantir les droits humanitaires des civils à Ghouta est doit exercer des pressions sur les terroristes s’y trouvant

Moscou/  Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a affirmé que l’origine des problèmes à Ghouta est réside dans la présence du réseau terroriste du “Front Nosra” et des groupes qui en dépendent, lesquels visent Damas aux roquettes, prennent les civils comme des boucliers humains et prétendent que la situation humanitaire est mauvaise.

Dans une conférence de presse qu’il a tenue aujourd’hui avec son homologue ouzbek, Abdulaziz Komilov, Lavrov a fait savoir que  les terroristes à Ghouta est prennent les civils comme des boucliers humains pour se protéger et pour accuser l’armée arabe syrienne et le gouvernement syrien de violer les droits humanitaires.

” Celui qui veut garantir les droits humanitaires des civils à Ghouta doit exercer des pressions sur les réseaux terroristes qui s’y trouvent”, a dit Lavrov.

Il a affirmé qu’il n y a pas de preuves jusqu’à présent sur la prise pour cible du réseau terroriste du “Front Nosra” par la “Coalition internationale”, conduite par les Etats-Unis.

Lavrov a indiqué que les sources sur lesquelles certains pays s’appuient en vue de prendre connaissance de ce qui se passe à Ghouta est se basent sur des témoignages donnés par les soi-disant “Casques blancs” qui avaient fabriqué des scandales falsifiés dans certaines zones pour retenir des accusations contre le gouvernement syrien.

Il a ajouté que les discussions au Conseil de sécurité sont en cours sur le projet de résolution soumis pour arrêter les combats en Syrie, faisant savoir que le projet actuel, élaboré par la Suède et le Koweït, n’inclut pas de garanties pour interdire aux hommes armés, qui se positionnent à Ghouta est, de bombarder les quartiers à Damas.

Lavrov a souligné la disposition de Moscou à proposer une formule ayant pour objectif de rendre la “trêve” réelle, mais avec des garanties.

Concernant la réunion d’Astana, il a précisé que le processus d’Astana contribue à l’interdiction des plans qui visent à émietter la Syrie, disant : ” Bien qu’ils démentent ces plans, les Américains les exécutent à l’est de l’Euphrate”.

A propos de l’accord sur les zones de désescalade, Lavrov a indiqué que les Américains ne veulent pas reconnaître que la Russie avait joué un rôle principal pour parvenir à cet accord, soulignant les préparatifs en cours afin de tenir une réunion entre les ministres des AE des pays garants, «  La Russie, l’Iran et la Turquie », laquelle s’appuiera sur la résolution onusienne N°2254 qui implique le respect de la souveraineté de la République arabe syrienne.

R.F. / A. Chatta

Check Also

Chargé par le président al-Assad, le ministre Azzam présente ses condoléances pour le décès de l’ancien président chinois Jiang Zemin.

Damas-SANA/ Chargé par le président Bachar al-Assad, le ministre des Affaires de la présidence de …